Accueil du site > Ecole de cinéma > Réflexion pour l’actualité

Réflexion pour l’actualité

dimanche 31 mai 2015, par Moumen Smihi

Inter dire

Faire du mauvais cinéma comme écrire de la mauvaise littérature ou encore caricaturer vulgairement est un droit (de gustibus non est disputandum)

les censurer est un arbitraire

السينما السفيهة (بمعنى الجاحظ أي منعدمة البلاغة) مثلها مثل الادب الضعيف أو ساقط السخرية حق مشروع

أما الرقابة فهي تعسف

Répondre à cet article