Accueil du site > Séminaires, Colloques > Focus sur Tanger

Focus sur Tanger

mardi 6 octobre 2015

Fondation Konrad Adenauer

Projection et présentation de "Tanjaoui"

samedi 2 octobre à 18:00 au cinéma Rif :

« Là où l’Afrique et l’Europe se rencontrent : Focus sur Tanger »

« Tanger comme métaphore de la Cité ouverte » Présentation du film « Tanjaoui » avant sa projection.

« Tanjaoui » est le troisième film d’une trilogie de Tanger, qui est une tentative de Selbsdarstellung : un projet d’inspiration freudienne : rendre compte d’une « destinée personnelle », un auteur de films, et d’une ville, Tanger, comme métaphore de la Cité ouverte.

« El Ayel », le premier volet : une enfance : l’antiquité arabe, le populaire espagnol, l’école française, le cinéma égyptien. Le deuxième volet : « Les Hirondelles » : une adolescence : principalement le retour de la sexualité et la découverte des valeurs du Classicisme européen.

« Tanjaoui » : description d’une jeunesse : La classe de philo : Le rôle des Lycées français, espagnol, italien, américain : des générations de tangérois musulmans, juifs, méditerranéns, du monde entier, donnant au cosmopolitisme un sens autre que marchand.

L’année de la culture française : littérature, les arts, la philosophie, et de Taha Hussein : Anciens et Modernes (ses disciples à Tanger : Bennani, Lemtouni, Senhaji, Bouhsaïn, Smihi).

Sont invoqués la culture allemande : Goethe de toujours (« Werther » en arabe) ; Beethoven ; et Nietzsche.

C’est que Tanger fait tourner les cultures : une culture dévoile une autre : l’arabe ouvre sur le français : rôle de « kitabi » : nahda et Taha Hussein font découvrir la culture européenne : Goethe (Werther héros du romantisme arabe), Balzac, Dante le français ouvre sur l’Allemagne : les philosophes des Existentialistes Kant, Marx, Freud, et Bach, Beethoven, … l’espagnol sur l’anglais (le western américain),

Dans les multiples revendications identitaires d’aujourd’hui, le projet de la Trilogie : définir (films et écrits) dans la tragédie arabe d’aujourd’hui, ce qui a été, ce qui serait par Tanger la métaphore de la Cité ouverte : Une culture arabe pour aujourd’hui.

Après le rêve de la Cité Vertueuse des philosophes : Ibn Rochd et cette figure tangéroise du XII° S. : Abou Bakr Ibn Tofaïl : Hayy opposant en islam Orient/Mystique à Occident/Raison (première formulation de l’Aufklarung ?)

La Cité ouverte ? Rationnelle, multiculturelle, encourageant les sciences et les arts. Et les libertés.

« De même que la nature ne règle pas son action d’après des fins, le penseur ne devrait pas non plus régler sa pensée d’après des fins. Il ne devrait rien chercher, ne rien vouloir prouver ou réfuter, mais se contenter d’écouter, comme on écoute une musique ; son impression dépendra de ce qu’il aura beaucoup ou peu écouté ». Friedrich Nietzsche.

26 Messages de forum

Répondre à cet article